GEnEralitEs

Anatomie de l’oeil


L’iris correspond au diaphragme de l’oeil. En dehors de son rôle esthétique qui définit la couleur des yeux, c’est elle qui régule l’influx de lumière dans l’œil.
Dans l’obscurité la pupille se dilate (diamètre scotopique) et dans la lumière la pupille se resserre (diamètre photopique). Ces mesures sont importantes pour définir la zone optique de traitement et pour le traitement de la presbytie.
C’est ce petit bout de tissu magique en avant de l’oeil. Elle est d’une transparence parfaite grâce à plusieurs mécanismes physiologiques et histologiques. C’est sur cette dernière que porte le traitement du trouble de la vision. Elle fait en moyenne un demi millimètre d’épaisseur et 12 mm de diamètre. L’opération correspond à un remodelage de la cornée par le laser.
C’est une petite lentille à l’intérieur de l’oeil. Il a un fort pouvoir convergent et modulable ce qui permet l’accommodation. Il n’intervient pas dans l’opération de la myopie, par contre c’est lui qui devient opaque dans la cataracte et le traitement chirurgical correspond à une ablation du cristallin au profit d’un implant (cf page autres chirurgies).
C’est l’enveloppe de l’oeil. D’une certaine rigidité, on peut, par image, la comparer à la peau d’une orange. De couleur blanche, on la voit à travers la conjonctive transparente. C’est sur cette dernière que se fixe les muscles oculomoteurs.
Il s’agit du câblage entre l’oeil et le cerveau. Il faut bien comprendre la complexité du système visuel : un signal lumineux (photonique) traité par un système optique (cornée-iris-cristallin) puis converti en signal chimique au niveau de la rétine et en un signal électrique dans le nerf optique jusqu’au cerveau où la complexité des aires visuelles prend le relais … Rien de simple. On est loin d’une caméra standard !!!

oeil

La chirurgie rEfractive


Plus de 150 000 personnes se sont déjà fait opérer des yeux

Pourquoi
la chirurgie réfractive ?


Les meilleurs candidats pour la chirurgie réfractive sont :

candidat-1

 

Les patients pour qui le trouble de la vision optique est stable depuis au moins 2 ans

candidat-2

 

Les patients qui  commencent à perdre un certain confort avec les lentilles ou qui trouvent que l'utilisation des lentilles au quotidien est compliquée

candidat-3

 

Les patients qui pour des raisons esthétiques n'aiment pas les lunettes

candidat-4

 

Les sportifs, les baroudeurs... Pour qui la correction optique est une contrainte

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer En savoir plus